Les participants

Plus de 20 structures se sont mobilisées pour vous proposer un programme riche et divers. Découvrez-les ci-dessous.


L’Ecole de chimie, polymères et matériaux de Strasbourg (ECPM) a pour vocation de former en 3 ans des ingénieurs chimistes trilingues dotés d’une formation pratique importante pour le secteur des industries chimiques, en particulier dans les secteurs d’activité de la santé, de l’environnement, du développement durable, de l’énergie et des matériaux émergents.

Visitez le site web

Au cours des 50 dernières années, l'Institut Charles Sadron (ICS) a accompagné le développement industriel des polymères par des recherches fondamentales sur les macromolécules. Depuis les procédés de synthèse jusqu’à l’analyse et la modélisation de leurs propriétés physiques, il a développé plusieurs méthodes d’études structurales, à l’état solide et en solution.

Une association d’expertises assez unique, dans un même laboratoire, en matière de chimie des polymères, d‘ingénierie supramoléculaire, de physico-chimie des matériaux et de physique de la matière molle, permet aujourd’hui de relever de nouveaux défis dans trois axes de recherche émergents, tant au niveau des applications visées que des concepts fondamentaux qui les sous-tendent. Ces trois axes de recherche concernent plus spécifiquement les poly-électrolytes, les polymères aux interfaces et les systèmes auto-assemblés.

CNRS – UPR22 • Directeur : Christian Gauthier

Site web du laboratoire
Twitter

L’Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg (IPCMS) a été fondé en 1987. C’est aujourd’hui un centre de recherche d’importance internationale dans le domaine des nanomatériaux et des nanosciences, domaines où les enjeux sont importants et concernent les sciences et techniques de l’information et de la communication, le transport ou encore l’énergie. Ce laboratoire associe dans une perspective pluridisciplinaire des physiciens et chimistes spécialistes de la synthèse et de l’étude expérimentale et théorique de matériaux (inorganiques, organiques, hybrides, nano-structurés ou organisés en surface) pour les secteurs de l’optique, du magnétisme, du magnéto-transport ou du biomédical. L’IPCMS développe également les moyens et instruments adaptés à la compréhension de la matière et de ses propriétés jusqu’à l’échelle atomique, ainsi que pour l’élaboration de dispositifs fonctionnels : nano-fabrication en salle blanche et élaboration de couches minces, synthèse de matériaux moléculaires et nanostrucuturés, modélisation et simulation numérique, spectroscopie laser  ultra-rapide, microscopie électronique 3D, environnementale et ultra-rapide, microscopie de champ proche très basse température, …

CNRS/Unistra • Directeur : Pierre Rabu

Site web

Créé le 1er janvier 2006, l’Institut pluridisciplinaire Hubert Curien (IPHC) est né de la volonté de trois laboratoires d’un même campus d’associer leurs compétences, leurs expertises et leurs moyens dans le but de promouvoir l’émergence de projets de recherche à la confluence de leurs domaines initiaux : des physiciens, des biologistes et des chimistes collaborent pour répondre à de nouveaux enjeux scientifiques.

Ainsi, par exemple, la physique des particules met ses techniques au service de l’imagerie biomédicale. De même, la chimie analytique décrypte les mécanismes d'action de médicaments. Tandis que l'électronique réalise de nouveaux capteurs embarqués miniaturisés pour étudier comment l’animal s’adapte à son environnement.

C’est une recherche dynamique, pluridisciplinaire et ouverte sur le monde extérieur que le laboratoire souhaite mettre en avant, tout en préservant l’excellence des recherches fondamentales menées par les quatre départements associés.

CNRS/Unistra – UMR 7178 • Directrice : Sandrine Courtin

Site web du laboratoire
Twitter

L’Institut pour la Promotion du Lien Social (IPLS) fête cette année son 20ème anniversaire. Il a été fondé en prolongement du colloque ”Paix civile et lien social, regards croisés sur les violences urbaines”, dans l’objectif de contribuer à promouvoir un “mieux vivre ensemble” partout où des déficiences et des dysfonctionnements fragilisent la cohésion sociale.

Visitez le site web

Le Laboratoire d’Innovation Moléculaire et Applications (LIMA) s’inscrit dans une cohérence scientifique de site dédié à la recherche en chimie moléculaire en Alsace. Le LIMA a la volonté de développer la recherche fondamentale de pointe en soutenant l’émergence de nouvelles thématiques, tout en stimulant les interactions avec le milieu socio-économique. La visée scientifique globale de l’UMR est de développer des méthodes innovantes en synthèse organique et de les appliquer dans différents domaines (chimie bioorganique et pharmaceutique, chimie éco-responsable et chimie des matériaux) ainsi que de valider de nouvelles stratégies thérapeutiques. Trois principaux objectifs scientifiques se dégagent :

  •     Recherche exploratoire en chimie organique de synthèse
  •     Recherche exploratoire en chimie biologique.
  •     Applications de la chimie biologique à la santé

Unistra/UHA/CNRS – Directeur : Frédéric Leroux

Site web du laboratoire

Twitter

Le laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie (ICube) rassemble à parts égales deux communautés scientifiques à l’interface entre le monde numérique et le monde physique, lui donnant ainsi une configuration unique. Avec près de 650 membres, il est une force de recherche majeure du site de Strasbourg. Fédéré par l’imagerie, ICube a comme champs d’application privilégiés l’ingénierie pour la santé, l’environnement et le développement durable.

CNRS/Unistra/ENGEES/INSA de Strasbourg. • Directeur : Michel de Mathelin

Site web du laboratoire

Le restaurant du Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires (Crous) du campus de Cronenbourg, d’une capacité nominale de 1100 places, accueille les étudiants et les personnels/chercheurs de l’Université et du CNRS.

Visitez le site web

Le service commun de cryogénie, implanté sur le campus de Cronenbourg depuis 2015, est dédié à la production d’hélium liquide, ainsi qu’à la distribution d’azote et d’hélium liquides. Il fournit les laboratoires de recherche strasbourgeois (chimie, physique, biologie, médecine). Il répond également à des demandes extérieures (autres laboratoires, Université de Haute-Alsace, industrie agroalimentaire, spatiale, etc.).