Visite guidée du campus de Cronenbourg

« Regards croisés : science, patrimoine, architecture »



Visites tous les mardis et vendredis du mois d’octobre à 12h30
Inscription obligatoire, billet à présenter à l’accueil du campus


C’est près des champs qu’en 1960, le campus CNRS de Cronenbourg est créé pour accueillir le Centre de Recherches Nucléaires. Au fil des décennies, la recherche et ses équipements évoluent, façonnant le paysage du campus et du quartier.
à l’occasion de ses 60 ans, le campus de Cronenbourg propose un voyage à la découverte de son histoire et de son patrimoine.

La visite guidée se construit autour de 3 axes :
• Quand l’équipement scientifique conditionne la forme du bâtiment,
• Quand le bâtiment conditionne l’organisation sociale de la recherche,
• Quand l’art s’invite sur le campus.

Les premiers bâtiments du campus

Fruit d’une convention entre le CNRS et l’Université de Strasbourg, le Centre de Recherches Nucléaires (CRN) est créé pour regrouper, au sein d’un nouveau laboratoire de recherche fondamentale, la physique nucléaire, la physique des hautes énergies et la chimie et physique des rayonnements. Il s’installe sur un site unique situé à cheval sur les communes de Schiltigheim et de Strasbourg (Cronenbourg). Le complexe a été conçu suivant les plans de l’architecte strasbourgeois François Herrenschmidt. Le système de barres, articulées perpendiculairement les unes aux autres, ménage des possibilités d’extension et relie ces différentes composantes entre elles tout en leur garantissant une zone indépendante dans l’espace.

Fresque « La Vallée de la Stabilité »

Le bâtiment de l’administration accueille au deuxième étage de sa façade une fresque réalisée en 1960 suivant les dessins de Julien Nussbaum par l’Émaillerie Alsacienne- atelier Zebst à Oberbronn, en référence à la « carte des nucléides ».

Accélérateur de particules Cockroft-Walton

L’installation, au début des années 1960, de l’accélérateur de particules Cockroft-Walton pour la recherche fondamentale sur la structure nucléaire marque le début de la longue histoire des accélérateurs de particules à Cronenbourg.

Tours des accélérateurs

Paradoxe de la science de l’atome : plus on descend dans l’infiniment petit, plus on a besoin d’outils gigantesques. Cela implique la construction d’édifices dont la forme est conditionnée par l’équipement scientifique – des tours dans le cas des accélérateurs verticaux.

Fresque « Trajectoire dans une chambre à bulles »

Cette fresque a été réalisée en 1989 sur le bâtiment de physique corpusculaire à partir d’une photo de collision de particules dans une chambre à bulles, un dispositif supplanté par les détecteurs électroniques mais qui a pourtant permis à Carlo Rubbia d’obtenir le prix Nobel en 1984.

L’évolution du campus

Dès le milieu des années 1960, la volonté d’accueillir de nouveaux laboratoires et d’étendre les équipements du campus entraine une série d’acquisitions foncières qui permettent d’élargir le terrain à l’Est du CRN, passant ainsi de 7 à 25 hectares. En 1990, le site connaît une nouvelle étape dans son développement suite à la décision d’orienter la recherche et la formation dans les domaines de la chimie et de la physique des matériaux. L’implantation de grandes unités, dont les constructions fonctionnelles sont destinées à favoriser l’interdisciplinarité des équipes de recherche, marque une évolution dans le paysage architectural du campus.

Ecole européenne de chimie, polymères et matériaux (ECPM)

L’arrivée de l’enseignement supérieur date de 1999, lorsque l’ECPM s’installe dans un vaste ensemble, où la cohérence et l’harmonie entre les bâtiments, marqués par l’emploi décoratif du béton, contraste avec les anciennes constructions du campus.

Institut Charles Sadron (ICS)

Le bâtiment de l’ICS, l’un des plus anciens laboratoires alsaciens, constitue le dernier grand chantier en date sur le campus. Fonctionnelle, son architecture est pensée pour favoriser la communication entre ses différentes équipes de recherche.

Institut de physique et chimie des matériaux

L’émergence d’un Pôle Matériaux à Cronenbourg entraîne le déménagement de l’IPCMS en 1994. Habillé d’un bardage couleur cuivre, ce nouveau bâtiment au caractère industriel impulse une nouvelle dynamique architecturale sur le campus.

Mur végétal

Face à l’augmentation des effectifs, le restaurant CROUS ouvre une nouvelle extension en 2014. Son mur végétal, habillé de 8 500 plants, améliore la performance énergétique du bâtiment et constitue un décor vert au cœur du campus.

Mémoires du passé

Emplacement de l’ancien réacteur nucléaire universitaire

En 1966, une pile nucléaire, équipement universitaire alors unique en France, est mise en service afin de répondre aux besoins de l’enseignement et de la recherche. Démantelée en 2006, elle laisse place à une large esplanade végétale.
Art et Science : voir DIS_MAN_TLING_